Référencement : bonnes pratiques

Le référencement est une composante essentielle de la publication sur internet.
Comment figurer sur la première page des recherches Google, voire à la première place, et cela, au meilleur coût ?
Telle est la question maintes fois posée .. à laquelle nous vous proposons quelques pistes ou bonnes pratiques.

 

Être bien placé dans Google ne doit rien au hasard

logo google

Bien que les algorithmes des moteurs de recherche soient secrets, notamment afin d'éviter les éventuelles dérive, on peut déduire des lignes intangibles de leur fonctionnement en examinant la raison d'être de ces moteurs. Leur crédibilité, partie de leur modèle économique, repose essentiellement sur la pertinence des sélections retournées. Elle-même se base sur la satisfaction de l'internaute effectuant la recherche quant aux résultats fournis.

La conséquence est simple : pour être vu, il faut avoir quelque chose d'intéressant à faire voir.

En d'autres termes, il est nécessaire de procurer un contenu à valeur ajoutée pour l'internaute.

Le produit qui apparaît dans les pages de recherche a de bonnes raisons d'y figurer.

Pour ne pas commettre d'impair, il importe de comprendre les mécanismes qui en découlent.

La description du produit, les illustrations, les mots clés

Vous avez le bon produit et vous maîtrisez ce pourquoi il est intéressant, mais vous êtes encore le seul à le savoir.

Les raisons qui rendent votre produit intéressant doivent être présentes dans la page qui le décrit.

Si vous vendez une maison dont l'intérêt est la proximité des transports en commun, cela doit être indiqué. De même, si son attrait est un jardin de 800m2 arboré, il est préférable de faire figurer une photo légendée correctement.

Si votre avantage est sur les frais de port, une illustration légendée est impérative sur chaque page produit.

Et les moteurs de recherche ? Leurs algorithmes sont d'abord basés sur l'analyse des pages. Vous avez beaucoup plus de chance que votre page soit sélectionnée sur une requête de type : cherche maison, grand jardin ensoleillé et arboré si votre page présente ces mots dans le texte et les légendes de ses photos.

Une croyance trop répandue consiste à s'imaginer que l'on peut s'exonérer de ce travail et que 2 ou 3 'trucs' connus de soi seulement suffiront pour vendre.

N'oubliez pas de vous focaliser sur ce qui intéresse l'internaute. Votre philosophie du produit, du marché ou de la vie en général n'intéressent que vous, et si vraiment cela vous démange, ouvrez un blog personnel !

Le titre,  l'Url de page, la description, les mots clés.

Ici, on entre dans  le domaine technique des erreurs à ne pas faire.

Vous avez construit une page intéressante, qui a des chances d'être recherchée, il faut maintenant donner un coup de pouce aux moteurs et aux internautes.

Entre deux pages similaires, le moteur va devoir faire un choix : Qui mettre en premier ?

La réponse vient de vous : dans votre page, qu'avez-vous privilégié ?

Les balises de paragraphe (h1, h2 ...) , l'usage du gras, la reprise d'un mot important dans l'url d'une page sont autant de signes qui sont interprétés par les moteurs comme étant les points importants. Si vous avez plus de points importants en rapport avec la recherche de l'internaute, votre page aura de meilleures chances de figurer.

Le titre de la page, l'url et la description (balises META) sont les éléments vus par l'internaute sur une page de moteur de recherche. Là-aussi, facilitez-lui la lecture en faisant figurer les mots qui lui seront importants.
En retour, le moteur de recherche sera sensible à ces éléments qu'il ajoutera aux éléments-clés lus sur votre page.

Reste, les keywords ... Longtemps, ils ont été l'élixir magique. Certains vendaient même des listes de mots-clés (comme s'il était si difficile d'aller copier les mots-clés d'une page mieux référencée que soi).
On ne sait plus vraiment s'ils ont encore un intérêt. Le fait est qu'au début des indexations de page, ces keywords étaient pratiques car plus faciles à brasser que des pages complètes. Tellement pratiques que, rapidement, leur utilisation a été largement dévoyée et que l'on est maintenant persuadé qu'ils sont devenus inutilisés.

Deux choses sont certaines :

  • vous ne serez pas pénalisé pour avoir indiqué des keywords dans vos balises méta.
  • si vous déterminez le mot clé 'miracle', n'importe qui sera à même de le copier en moins de 3 secondes. Il ne sera plus alors miraculeux ...

Il n'existe pas de procédé 'magique' permettant à une page de mieux figurer dans une recherche. Il existe, par contre, beaucoup d'occasions de commettre des erreurs aux conséquences néfastes.

La notoriété du site et de la page

Brassant le web dans son intégralité, les moteurs essaient de décrypter les tendances et proposent, de préférence, les sites dont on parle. Le simple échange de liens ne suffit plus. Le moteur va s'attacher au texte du lien pour qualifier la page cible du lien. Plus il y aura de sites comprenant votre page sous le lien 'Fabrique artisanale de confiserie', plus cette même page aura de chances d'être bien placée.

Mais ce n'est pas tout. En effet, il serait facile de se créer de faux 'backlinks' en échangeant des liens sur des pages réservées à ce seul usage. Ces 'backlinks' ne sont pertinents que s'ils figurent sur des pages référencées convenablement par les moteurs de recherche.

La touche finale

Pour revenir au modèle économique de Google, la source de financement vient du programme adWords. En conséquence, l'intérêt industriel veut que le référencement naturel n'ai pas la même efficacité que le référencement payant.

Ce dernier représente alors un accélérateur d'efficacité.

Pour autant, acheter des mots clés adWord ne favorise pas le référencement naturel (documentation google) :

Sur Google, même si des résultats naturels et des liens payants apparaissent en réponse à la même requête d'un internaute, les résultats sont indépendants les uns des autres. Le classement d'un résultat de recherche naturel n'a pas de rapport avec le classement des annonces, et vice versa. Ainsi, un annonceur peut obtenir de bons résultats avec les liens commerciaux et bénéficier d'une forte présence en ligne, même si son site n'apparaît pas dans les premiers résultats de recherche naturels.

Idéalement, adWords ne doit être utilisé que sur un site déjà optimisé. Ce n'est d'apport réel que sur une structure correctement construite.

L'efficacité est maximale lorsqu'adwords s'applique à une offre promotionnelle exposée.

En synthèse pour un référencement réussi :
Soyez sûrs de vos produits et de vos conditions, faites le savoir avec les mots et les codes utilisés par votre cible.
Ne négligez pas vos efforts !!

 

 

 
Copyright © 2018 Christophe Thibault, conseil IT.. Tous droits réservés.